Conseils pour vos jeunes diabétiques de type 1 / Tips for your young type 1 diabetics

Le diabète, la recherche et l'accompagnement.

Diabetes, Research and Support

LE SPORT (ACTIVITÉ & LOISIR)

CONTRÔLE ET ADAPTATION

 

La reprise des activités sportives doit-elle être progressive ?

 

L’activité sportive, à l’école, en famille et en club est recommandée pour tous et en particulier pour votre enfant qui a un diabète, mais doit-on reprendre tout de suite ?

 

Il est d’abord important de vous organiser pour la vie quotidienne habituelle à la maison et à l’école, avant que votre enfant ne reprenne progressivement une activité sportive, notamment s’il s’agit d’une activité plus intensive en club.

 

En effet, il est souvent fréquent d’avoir à adapter rapidement les doses d’insuline : on observe le plus souvent une diminution du besoin en insuline lors des premiers jours après la sortie de l’hôpital, due à la « lune de miel » (sécrétion résiduelle d’insuline par le pancréas), et également lors de la reprise de l’activité physique habituelle (pas encore sportive), due au fait que l’on bouge plus à la maison qu’à l’hôpital !

 

Certaines familles préfèrent choisir d’attendre quelques jours avant la reprise du sport à l’école, d’autres de permettre à l’enfant de recommencer le sport en même temps que l’école, et d’attendre quelques jours supplémentaires pour reprendre les entraînements en club.

 

La pratique du sport est possible. Chacun adaptera le moment de la reprise.

 

Quelle adaptation prévoir ? Que dire au professeur de sport ? Ou à l’association sportive ?

 

Il est important d’en avoir discuté auparavant :

 

•D’une part, avec l’équipe soignante pour prévoir les glycémies à réaliser et/ou les ajustements de doses d’insuline et/ou de l’alimentation ;

•Et d’autre part, avec l’enseignant ou l’éducateur sportif qui sera présent lors de l’activité.

 

Les consignes à transmettre concernent essentiellement les hypoglycémies, leur prévention et leur traitement, de la même façon que cela est écrit dans le PAI (Projet d’Accueil Individualisé) par exemple.

 

Quelles adaptations de traitement ou de l’alimentation sont à prévoir ?

 

Des adaptations sont le plus souvent proposées par l’équipe soignante pour éviter les hypoglycémies lors du sport ou après le sport : elles servent à anticiper et favoriser le bon déroulement de l’activité, pour permettre à votre enfant et à son entourage de prendre confiance lors de cette « reprise du sport avec le diabète ». Les précautions habituelles sont les suivantes :

 

•Diminuer la dose d’insuline qui couvre la période de l’activité sportive, et parfois la dose d’insuline qui suit l’activité. La diminution d’insuline est généralement de 10 à 20 % de la dose selon l’intensité de l’exercice, au moins comme conseil initial, et sera ultérieurement adaptée à votre enfant (1, 2) ;

 

•Faire la glycémie avant de commencer et éventuellement plus souvent que d’habitude pour réadapter si nécessaire ;

 

•Adapter l’alimentation (si besoin prévoir une collation avant et/ou pendant le sport) ;

 

•Avoir toujours du sucre sur soi et une ou plusieurs collations.

 

Les précautions à prendre sont différentes en fonction de l’âge de l’enfant et du sport pratiqué.

 

Il est important de prévoir précisément ces ajustements avec l’équipe soignante pour les premiers temps, puis peu à peu votre enfant et vous‐mêmes ferez votre propre expérience et apprendrez, en fonction de ses propres réactions, à faire les ajustements nécessaires. Vous pourrez alors en discuter avec l’équipe soignante lors de la prochaine consultation.

 

En cas de sport imprévu, vous pouvez toujours ajouter une collation juste avant l’activité en fonction de la glycémie, en surveillant la glycémie régulièrement.

 

À l’opposé, en cas de sport annulé, alors que votre enfant a adapté son traitement, et/ou son alimentation, il va falloir contrôler de façon répétée les glycémies afin de contrer des éventuelles hyperglycémies par l'injection de bolus d'insuline rapide.

 

Faire du sport de manière intensive ? Suivre une scolarité sport‐étude ?

 

Il est tout à fait possible de faire du sport de façon intensive et également de poursuivre ou prévoir d’intégrer une classe « sport‐étude ».

Un certain nombre de grands sportifs ont un diabète, et cela n’a empêché ni leurs études, ni les réussites en compétition !

 

Au contraire, le diabète permet un apprentissage et une connaissance de soi‐même et de sa santé qui favorise l’équilibre et la confiance en soi !

 

Et pour la pompe ?

 

Concernant la pompe, il est plus adapté de la déconnecter pour certains sports (bien sûr, la piscine, mais aussi probablement le rugby, les sports de contact de façon générale, …) : il est important de l’évoquer précisément avec l’équipe soignante pour décider ensemble, pour les premières fois.

 

Réfléchir à quel endroit (propre, en sécurité) poser la pompe le temps du sport : par exemple dans une compresse, une petite boîte, au vestiaire, dans le sac, …

 

La déconnection de moins de 2 heures ne pose, le plus souvent, pas de problème lors du sport, et il est rare que l’activité dépasse ce délai.

 

En cas de compétition, il est possible de déconnecter la pompe pour un match, puis la rebrancher à la pause à l’occasion d’un bolus et d’un goûter, puis à nouveau de la déconnecter pour le match suivant…

 

Quelles variations de glycémie avec le sport ?

 

Le plus souvent l’activité sportive fait baisser la glycémie, mais dans certains cas, elle peut faire monter la glycémie : par le stress (et la poussée d’adrénaline), par exemple le temps d’une compétition ou d’une activité sportive rapidement intense et de courte durée. Mais, même dans le cas où la glycémie a augmenté, elle risque de baisser spontanément dans les heures suivantes.

 

En cas d’hyperglycémie élevée, supérieure à 2,5 g/l (250 mg/dl), avant le sport, il est indispensable de rechercher la présence d’acétone. En effet, l’exercice aggrave alors l’hyperglycémie et la fabrication d’acétone. Il faut donc, avant de commencer le sport, la faire disparaître ou du moins la diminuer, en ajoutant un supplément d’insuline rapide.

 

Attention : ne jamais faire de sport à jeun, et sans contrôler sa glycémie !

 

La pratique de la natation nécessite un accompagnement permanent.

 

Certains sports extrêmes comme la plongée, ne sont pas recommandés en dehors d’un accompagnement très spécifique.

Vous avez aimez cet article? Donnez-nous votre avis en remplissant ce questionnaire de satisfaction.

 

(1) Recommandations de l’ALFEDIAM ACTIVITE PHYSIQUE ET DIABETE 1998.

(2) Exercise and Sport in Diabetes, 2nd Ed, Part 7 : Adjusting Insulin Dosing for Physical Activity (2.9 Insulin Dose Adjustment).

 

SPORT (Activity and LEISURE)

CONTROL AND ADAPTATION

 

Should the resumption of sports activities be progressive?

 

The sport, school, family and club is recommended for all and especially for your child with diabetes, but should we take right now?

 

It is first important to arrange for the usual daily life at home and at school before your child gradually resumes a sporting activity, especially if it is a more intensive activity club.

 

Indeed, it is often common to have to quickly adjust insulin doses: one often observes a decrease in insulin requirement during the first days after leaving the hospital, due to the "honeymoon" (residual insulin secretion by the pancreas), and also during the recovery of habitual physical activity (not sports), due to the fact that we move more at home than in the hospital!

 

Some families prefer to choose to wait a few days before the resumption of sport at school, others allow the child to start the sport at the same time as the school, and wait a few extra days to resume club workouts.

 

The practice of sport is possible. Each adapt the timing of the recovery.

 

What adaptation predict? What about the sports teacher? Or the sports association?

 

It is important to have discussed before:

 

• On the one hand, with the healthcare team to provide blood glucose to produce and / or insulin dose adjustments and / or food;

 

• And secondly, with the teacher or sports coach who will be present during the activity.

 

The instructions to be transmitted mainly concern hypoglycemia, prevention and treatment, in the same way that it is written in the PAI (Individualized Home Project) for example.

 

What treatment or diet modifications are to be expected?

 

Adaptations are usually offered by the health care team to avoid hypoglycemia during sports or after sport: they serve to anticipate and promote the smooth conduct of the activity, to allow your child and his entourage to gain confidence during this "return to sport with diabetes." The usual precautions are:

 

• Decrease the insulin dose which covers the period of sport, and sometimes insulin dose following the event. The insulin reduction is typically 10 to 20% of the dose depending on the intensity of the exercise, at least as initial advice, and subsequently adapted to your child (1, 2);

 

• Have blood sugar before starting and possibly more often than usual to readjust if necessary;

 

• Adapt the power supply (if necessary provide a snack before and / or during sports);

 

• Always have sugar on itself and one or more snacks.

 

Precautions are different depending on the age of the child and the sport.

It is important to accurately predict these adjustments with the care team for the first time, then gradually your child and yourself make your own experience and learn, according to his own reactions, to make the necessary adjustments. You can then discuss with the medical team at the next consultation.

 

In case of unforeseen sport, you can always add just a snack before activity based on blood glucose monitoring blood glucose regularly.

 

In contrast, in case of canceled sports while your child has adapted its processing, and / or diet, we have to control blood glucose repeatedly to counter possible hyperglycemia with insulin bolus injection fast.

 

Playing sports intensively? Attend school sport study?

 

It is entirely possible to do sports intensively and also to prosecute or provide incorporate a class "sports-study".

A number of major sports have diabetes, and this has not prevented their education or success in competition!

Rather, diabetes makes learning and knowledge of oneself and of his health that promotes balance and self-confidence!

 

And the pump?

 

Regarding the pump, it is more suited to disconnect for some sports (of course, the pool, but also probably the rugby in general contact sports, ...) it is important to evoke precisely with the team caregiver to decide together, for the first time.

 

Think about what place (clean, safe) place the pump time sports, eg in a compress, a small box, the changing room, in the bag, ...

 

Disconnection of less than 2 hours does not, in most cases, no problem at the sport, and it is rare that the activity exceeds that period.

In case of competition, it is possible to disconnect the pump for a game, then reconnect to the break during a bolus and a snack, and then again to disconnect from the next game ...

 

What glucose variations with the sport?

 

Usually sporting activity lowers blood sugar, but in some cases it can raise blood glucose levels: by stress (and adrenaline), such as the time of a competition or a sporting activity rapidly intense and short-lived. But even if blood sugar has increased, it may spontaneously fall within hours.

 

If high blood sugar, higher than 2.5 g / l (250 mg / dl), before sports, it is essential for the presence of acetone. Indeed, exercise worsens while hyperglycemia and manufacture of acetone. It is therefore necessary, before beginning the sport, eliminate or at least reduce, by adding an insulin supplement.

 

Warning: Do not play sports on an empty stomach and without control his blood sugar!

 

The practice of swimming requires ongoing support.

Extreme sports such as diving, are not recommended outside of a very specific support.

You like this article? Give us your opinion by completing this satisfaction survey.

 

(1) Recommendations ALFEDIAM PHYSICAL ACTIVITY AND DIABETES 1998.

(2) Exercise and Sport in Diabetes, 2nd Ed, Part 7: Adjusting Insulin Dosing for Physical Activity (2.9 Insulin Dose Adjustment).

 

 

SiteLock