Projets financés par la Fédération Française des Diabétiques. / Projects financed by the French Federation of Diabetics.

Le diabète, la recherche et l'accompagnement.

Diabetes, Research and Support

Quoi de neuf en recherche!

La recherche

Projets financés par la Fédération Française Des diabétiques.

DES GREFFES POUR GUÉRIR LE DIABÈTE

En 2013, la Fédération Française des Diabétiques s’engageait pour 5 ans dans un projet de recherche d’envergure : la création de la plateforme de recherche sur les îlots de Langerhans dirigée par le Professeur Pierre CATTAN (INSERM Hôpital Saint-Louis à Paris).

La greffe d’îlots de Langerhans consiste à prélever les cellules qui fabriquent de l’insuline regroupées dans ce que l’on nomme les îlots de Langerhans d’un donneur décédé et de les implanter dans le foie d’un receveur. Les premières greffes d’îlots ont eu lieu sur 2 patients. Ces patients, transplantés du rein, souffraient d’un diabète particulièrement déséquilibré causant des comas imprévisibles. Aujourd’hui, ces 2 patients se portent bien et ont retrouvé une stabilité glycémique.

Cette thérapie reste réservée, pour l’instant, aux personnes ayant un diabète très instable et des complications évolutives. L’objectif est d’améliorer la technique pour la proposer à beaucoup plus de patients.

 

DES LIENS ENTRE FLORE INTESTINALE ET DIABÈTE

Projet conduit par le Pr Rémy Burcelin, Inserm, de l’hôpital Rangueil de Toulouse.

La défense intestinale est réduite dans l’intestin grêle des personnes diabétiques de type 2. Cela favorise le passage de bactéries de l’intestin vers les tissus adipeux et le foie, où ces bactéries induisent une réaction inflammatoire à l’origine du défaut d’action et de sécrétion de l’insuline, donc du diabète.

Le microbiote intestinal (ou flore intestinale), la fonction des cellules immunitaires et l’expression des gènes de l’intestin sont étudiés entre des individus sains et diabétiques de type 2 pour identifier les différences associées au diabète. Enfin, le microbiote intestinal des sujets diabétiques est transféré à des souris qui développent ces flores humaines. L’apparition ou non de la maladie est étudiée pour déterminer l’influence des bactéries intestinales.

 

LA VACCINATION ORALE À L’AIDE DE LA PRÉPROINSULINE COUPLÉE AU FC POUR L’IMMUNOTHÉRAPIE DU DIABÈTE DE TYPE 1

Mené par l’équipe INSERM du Dr Roberto Mallone de l’Institut Cochin à Paris, ce projet consistera à développer une stratégie de prévention contre le diabète de type 1 par le biais d’une vaccination et de neutraliser la réponse immunitaire à l’origine de la destruction des îlots pancréatiques.

L’essai devrait commencer dans les mois à venir et sera conduit chez des nouveau-nés dont le père et/ou la mère sont porteurs de diabète de type 1.

 

LE RÉCEPTEUR MEMBRANAIRE DES ACIDES BILIAIRES TGR5 HYPOTHALAMIQUE : UN NOUVEAU MÉCANISME POUR LE RÔLE DES ACIDES BILIAIRES DANS LE CONTRÔLE MÉTABOLIQUE

Il sera conduit par l’équipe INSERM du Dr Daniela Cota du NeuroCentre Magendie à Bordeaux. Les chercheurs partent du principe que les acides biliaires ont un rôle métabolique important contre l’obésité et donc contre le diabète de type 2 après chirurgie bariatrique. Mais ces effets ont été explorés jusqu’à présent au niveau périphérique (foie, muscles, tissus graisseux). Le Dr Cota vise à démontrer que les acides biliaires ont également un effet béné que sur l’équilibre énergétique et le métabolisme en agissant au niveau de l’hypothalamus, structure située dans le cerveau, grâce à la stimulation des récepteurs nommés TGR5.

 

RÔLE DE L’INTESTIN DANS LA RÉMISSION DU DIABÈTE DE TYPE 2 APRÈS UNE CHIRURGIE DE GASTRIC BY-PASS

Le projet est piloté par le Pr François Pattou de l’Hôpital Universitaire de Lille. Des données récentes montrent que le gastric By-Pass (GBP) qui consiste à réduire le volume de l’estomac et à modifier le circuit alimentaire, serait le meilleur traitement pour le diabète de type 2 chez les personnes obèses. Ce projet a comme objectif d’explorer les modifications de la structure et de la physiologie de l’intestin grêle après GBP chez des patients diabétiques de type 2.

Ce projet inclura 60 patients obèses avec diabète de type 2. Les prélèvements des tissus intestinaux seront évalués avant et après la chirurgie.

 

COMPRENDRE LA PHYSIOPATHOLOGIE DE LA COMORBIDITÉ DES MALADIES INFECTIEUSES ET DU DIABÈTE : L’ÉTUDE CINDIA

Il s’agit d’un projet du Pr Eugène Sobngwi de l’Hôpital Central de Yaoundé, au Cameroun.

En Afrique subsaharienne, 1 patient sur 6 présente une forme atypique de diabète, le diabète à tendance cétosique (KPD) dont les causes sont inconnues. Des travaux préliminaires du Pr Sobngwi suggèrent qu’il existe des interactions entre diabète et certaines maladies infectieuses. Ce projet va recruter 2 000 patients diabétiques nouvellement diagnostiqués et 2 000 autres non diabétiques (sujets « témoins ») pour déterminer si la prévalence du diabète est augmentée par les maladies infectieuses, comprendre la responsabilité éventuelle de ces maladies avec le diabète atypique et rechercher s’il existe des déterminants génétiques et environnementaux communs avec les maladies infectieuses dans l’apparition du diabète atypique.

 

Projects financed by the French Federation of Diabetics.

OF RECORDS TO CURE DIABETES

In 2013, the French Federation of Diabetics committed for 5 years in a major research project: the creation of the research platform on the islets of Langerhans led by Professor Pierre CATTAN (INSERM Hôpital Saint-Louis in Paris) .

The islet of Langerhans involves removing the cells that make insulin grouped in what Langerhans islets called from a deceased donor and implanting them in the liver of a recipient. The first transplant of islets were held on 2 patients. These patients, kidney transplant, suffered a particularly unbalanced diabetes causing unpredictable comas. Today, these 2 patients are doing well and have regained glycemic stability.

This therapy is reserved for the time, people with a very unstable diabetes and evolutionary complications. The objective is to improve the technique to offer many more patients.

LINKS BETWEEN INTESTINAL FLORA AND DIABETES

Project led by Prof. Rémy Burcelin, INSERM, Toulouse Rangueil hospital.

Intestinal defense is reduced in the small intestine of people with diabetes type 2. This promotes the passage of bacteria from the intestine to adipose tissue and liver, where these bacteria induce an inflammatory response causing the failure to action and insulin secretion, thus diabetes.

The intestinal microbiota (or intestinal flora), the function of immune cells and gene expression of the intestine are studied between healthy individuals and type 2 diabetes to identify differences associated with diabetes. Finally, the intestinal microbiota of diabetes was transferred to mice which develop these human flora. The appearance of the disease or not is examined for the influence of intestinal bacteria.

ORAL VACCINE USING THE COUPLED preproinsulin FC IMMUNOTHERAPY FOR TYPE 1 DIABETES

Led by the INSERM team of Dr. Roberto Mallone of the Cochin Institute in Paris, this project will develop a prevention strategy against type 1 diabetes through vaccination and immune response to neutralize the source destruction of pancreatic islets.

The test should start in the coming months and will be conducted in newborn whose father and / or mother are carriers of type 1 diabetes.

THE RECEIVER BILE ACID MEMBRANE TGR5 HYPOTHALAMIC: A NEW MECHANISM FOR THE ROLE OF BILE ACID IN CONTROL METABOLIC

It will be conducted by the INSERM team of Dr. Daniela Cota of Neurocenter Magendie in Bordeaux. The researchers assume that bile acids have important metabolic role against obesity and therefore against type 2 diabetes after bariatric surgery. But these effects have been explored so far peripherally (liver, muscles, fatty tissues). Dr. Cota aims to demonstrate that bile acids also have a beneficial effect on energy balance and metabolism by acting on the hypothalamus, a structure in the brain, through the stimulation of receptors called TGR5.

ROLE OF THE GUT OF FORGIVENESS IN TYPE 2 DIABETES AFTER SURGERY GASTRIC BYPASS

The project is led by Professor François Pattou the Lille University Hospital. Recent data show that gastric by-pass (GBP) of reducing the volume of the stomach and change the food system would be the best treatment for type 2 diabetes in obese people. This project aims to explore the changes in the structure and physiology of the small intestine after GBP in type 2 diabetic patients.

This project will include 60 obese patients with type 2 diabetes Samples of intestinal tissue will be assessed before and after surgery.

UNDERSTANDING PATHOPHYSIOLOGY COMORBIDITY INFECTIOUS DISEASES AND DIABETES STUDY Cindia

This is a project of Prof. Eugene Sobngwi of the Central Hospital of Yaounde, Cameroon.

In sub-Saharan Africa, 1 in 6 has an atypical form of diabetes, ketosis-prone diabetes (KPD), the causes are unknown. Preliminary work by Professor Sobngwi suggest that there are interactions between diabetes and infectious diseases. This project will recruit 2,000 patients newly diagnosed with diabetes and 2 000 non-diabetic (subjects "cookies") to determine whether the prevalence of diabetes is increased by infectious diseases, understand the potential liability of these diseases with atypical diabetes and look s 'there are genetic determinants and environmental with common infectious diseases in the onset of atypical diabetes.

SiteLock