Le diabète / Diabetes

Le diabète, la recherche et l'accompagnement.

Diabetes, Research and Support

Être positif ?

 

La vie nous porte plus souvent vers le côté négatif surtout lorsque le médecin nous annonce une mauvaise nouvelle, un changement dans notre condition de vie. Là dans notre tête un déclic instantané ce produit, la machine part on ne voit plus les beaux côtés de la vie. Et nous sommes loin d’être prêts !

 

Je vous propose moi andrepositif mon aide comme accompagnant en santé par mon ouvrage que je vous offre gratuitement, par vos textes que vous pouvez m’envoyez anonymement sur le site. Je veux très simplement vous démontrer que cela peut devenir, malgré tout, une expérience enrichissante dans votre quotidien.

 

De retrouver le petit bonheur qui sommeille en vous et qui ne demande qu’à se réveiller. Par ce qu’il est là, je vous l’assure.

 

Le diabète

Le diabète est une maladie insidieuse et sournoise. La plupart des personnes qui entendent le mot diabète pensent tout de suite aux conséquences négatives que le diabète non contrôlé apporte. Mais si vous contrôlez votre diabète, vous pouvez très bien vivre avec le diabète, mais cela demande beaucoup de changements dans votre manière de vivre au quotidien.

Qu’est-ce que le diabète ?

CITATION

 

MES ACTIONS D’AUJOURD’HUI CRÉENT MES RÉACTIONS DE DEMAIN.

 

  • Le diabète consiste en un dysfonctionnement du métabolisme du sucre dans l’organisme, qui va provoquer sa trop grande accumulation dans le sang. Lors de la digestion, les aliments sont dégradés en petites molécules, en particulier du glucose (sucre) qui passe dans la circulation sanguine et augmente alors la glycémie (taux de glucose dans le sang). À ce signal, le pancréas sécrète une hormone, l’insuline, qui va permettre l’utilisation du sucre par les cellules pour les besoins énergétiques immédiats ou pour son stockage dans les réserves de l’organisme. La glycémie revient alors à un niveau normal. Dans le cas du diabète, le pancréas sécrète insuffisamment ou pas du tout d’insuline. Pour le diabète de type 2, on trouve aussi une situation où le pancréas sécrète normalement de l’insuline, mais son action au niveau des tissus (foie ou muscles) est inadéquate. On parle ici d’« insulino-résistance » : il n’y a plus de clé pour permettre au sucre son passage du sang vers le muscle. Le sucre s’accumule dans le sang et cause l’hyperglycémie.

 

  • Il existe 2 grands types de diabète. Dans le cas du diabète dit de type 1, le pancréas ne fabrique plus du tout d’insuline. Ce type de diabète concerne 10 % des personnes diabétiques. Il touche plus particulièrement de jeunes enfants, des adolescents ou des jeunes adultes, les astreignant à s’injecter de l’insuline quotidiennement.

 

  • Pour les personnes qui sont diabétiques de type 2, le pancréas produit de l’insuline, mais pas assez en quantité suffisante ou l’organisme n’est pas réceptif. Une partie du sucre transportée dans le sang ne va plus dans les muscles et reste dans le sang pour s’accumuler, qui provoque des désordres qui se manifestent progressivement. Ce type de diabète souvent non déclarer touche 90 % de la population atteint de la maladie, qui se déclare chez les personnes de plus de 45 ans, sédentaires et qui ont un surpoids. Normalement, ses personnes sont sujettes à l’hypertension artérielle, et à un excès de gras dans le sang (cholestérol).

 

  • Ajouter ses troubles au diabète, et vous avez un patient qui est devenu à haut risque de provoquer des complications au cœur, du cerveau (ACV), des artères et des reins.

 

Notons qu’il existe aussi une troisième forme de diabète appelé « diabète gestationnel » qui peut toucher la femme enceinte, diabète transitoire lié à la grossesse, et enfin des diabètes dits « secondaires », provoqués par une autre maladie comme le cancer du pancréas ou par certains médicaments.

Facteurs de risque

  • On parle souvent des facteurs de risque pour les diabétiques de type 2, car pour les diabétiques de type 1, car ils sont déjà pris en charge par un médecin dès la découverte du diabète que ce soit par injection d’insuline ou sous pompe à insuline, car ils sont des origines ou des prédispositions que l’on ne peut anticiper ni prévenir.

 

  • Le principal facteur de risque pour le diabétique de type 2, est en général l’alimentation trop abondante dans nos repas (trop de nourriture pour ce que l’on a de besoin), la mal bouffe y contribue beaucoup, trop de sucres raffinés, de graisses végétales ou animales (surtout saturées) et une pauvreté en fibres alimentaires. Ce qui se traduit par un surplus de poids qui va jusqu’à l’obésité dans certains cas. On remarque aussi un phénomène grandissant de la sédentarité liée en partie par l’urbanisation.

 

  • Déséquilibre alimentaire, obésité et sédentarité sont autant de facteurs déclenchants sur un terrain prédisposé puisque, dans plus de la moitié des cas, le diabète de type 2 survient dans des familles où existent des antécédents de la maladie. On peut donc considérer le diabète de type 2 comme une maladie héréditaire autant qu’environnementale. Mais ce sont les changements environnementaux qui expliquent en profondeur l’épidémie actuelle.

 

Symptômes du diabète

  • Le symptôme classique, commun aux diabètes de type 1 et type 2, est l’apparition d’une soif importante, liée au fait que le patient se trouve contraint d’uriner fréquemment, en particulier la nuit.

 

  • Dans le cas du diabète de type 1, les symptômes sont aigus et se manifestent par une faim importante, une perte de poids et une grosse fatigue.

 

  • Dans le cas du diabète de type 2, la maladie est souvent insidieuse, elle s’installe dans l’organisme sans symptômes marqués. On dit du diabète de type 2 qu’il est asymptomatique à ses débuts. En effet, les symptômes ne se manifestent que lorsque le sucre apparaît dans les urines, alors que la glycémie dépasse (1,80 g/l mesure en France et 10 mmol/l au Québec). Aussi, contrairement au diabète de type 1, le diabète de type 2 est souvent découvert par hasard, lors d’un bilan de routine ou lorsque les complications se déclarent.

 

Taux de sucre

  • L’auto surveillance de la glycémie consiste à mesurer soi-même sa glycémie. Elle est réalisée à partir d’une goutte de sang prélevée à l’extrémité d’un doigt.

 

  • Taux de sucre (glucose dans le sang (4 à 7 mml/l au Québec et 0,72 à 1,26 g/l en France).

 

  • La glycémie est la concentration de glucose dans le sang qui apparait sur votre lecteur de glycémie à chaque fois que vous ferez un test à chaque période de la journée.

 

  • L’hémoglobine glyquée ou HbA1c, c’est une prise de sang prescrit par un médecin qui est fait soit dans un laboratoire ou à l’hôpital, révèlent au médecin les marqueurs du contrôle du diabète. À partir de ce test le médecin va adapter la dose d’insuline nécessaire pour le diabétique de type 1 et avec l’auto surveillance de la glycémie, le diabétique pourra mieux contrôler les ajustements à faire durant la journée de son insuline. Pour le type 1 la méthode d’injection de l’insuline peut se faire soi avec un stylo à injection, il aura deux sortes d’insuline, la rapide et la lente ou une seule insuline avec une pompe à insuline.

 

  • Pour le diabétique de type 2, le médecin selon le résultat de l’hémoglobine glyquée peut prescrire selon le taux, tous simplement envoyer consulter une diététicienne pour changer ses habitudes alimentaires, faire baisser le taux de cholestérol et inclure de l’activité physique ce qui peut être une marche à un certain rythme et pour une heure à tous les jours. Ou bien commencer un traitement avec des comprimés et même de l’insuline selon les cas.

 

À noter : de bonnes habitudes alimentaires et de l’activité physique sont recommandées pour les deux types de diabétiques.

Conclusion

Statistiques

  • Afin de ne pas faire partie des statistiques qui grimpe en flèche chaque année, il est important de faire un test de dépistage pour le diabète, car pris au début du diabète vous aurez plus de chance d’avoir le bon traitement et d’éviter les conséquences que tout le monde redoute.

 

  • La maladie rénale imputable au diabète (néphropathie diabétique) est la cause identifiable la plus répandue d’insuffisance rénale dans le monde ; elle requiert une dialyse ou une greffe de rein.

 

  • La néphropathie diabétique est une des complications les plus fréquentes et les plus redoutables du diabète sucré, qui fait craindre l’évolution vers une insuffisance rénale chronique.

 

  • Une alimentation équilibrée est un facteur de bonne santé pour tous. Pour les patients diabétiques, de type 1 comme de type 2, c’est un atout indispensable pour limiter les conséquences de la maladie sur l’organisme. L’obésité est un fléau mondial : les 3/4 des diabétiques de type 2 ont une obésité.

 

  • André Gaudreau « andrepositif » auteur, conférencier et diabétique de type 2, je vous délivre mes conseils sur le parcours de ma vie dans un ouvrage disponible sur l’onglet suivant.

 

To be positive ?

 

The life we often door to the negative side especially when the doctor announces bad news, a change in our living conditions. There in our head an instant click this, the machine hand you can not see the bright side of life. And we are far from ready!

 

I offer offers me andrepositif my help as accompanying health by my work I free through your texts you can send me anonymously on the site. I want very simply show you that this can become, after all, a rewarding experience in your daily life.

 

Finding the small happiness in you and just waiting to wake up. For what it is, I assure you.

 

Diabetes

Diabetes is an insidious and sneaky disease. Most people who hear the word diabetes immediately think of the negative consequences that uncontrolled diabetes brings. But if you control your diabetes, you may very well live with diabetes, but it takes a lot of changes in your lifestyle every day.

What is diabetes ?

QUOTE

MY SHARES TODAY CREATE MY FUTURE REACTIONS.

 

Diabetes is a metabolic dysfunction of sugar in the body, which will cause its excessive accumulation in the blood. During digestion, food is degraded to small molecules, especially glucose (sugar) which passes into the bloodstream and then increases blood sugar (glucose level in the blood). At this signal, the pancreas secretes the hormone insulin, which will allow the use of sugar by the cells for immediate energy needs or for storage in the body reserves. Blood glucose then returns to normal levels. In the case of diabetes, the pancreas produces insufficient or no insulin. For type 2 diabetes, there is also a situation where the pancreas normally secretes insulin, but its action in tissues (liver and muscles) is inadequate. We speak here of "insulin resistance": there is no key to allow its passage sugar from the blood into the muscle. Sugar builds up in the blood and causes hyperglycemia.

 

There are two main types of diabetes. In the case of type 1 diabetes said, the pancreas no longer produces any insulin. This type of diabetes is 10% of people with diabetes. It particularly affects young children, teenagers or young adults, demanding them to inject insulin daily.

 

For people who have type 2 diabetes, the pancreas produces insulin, but not enough sufficient or the body is not receptive. Part of sugar carried in the blood will no longer rest in the muscles and in the blood to accumulate, causing disorders that occur gradually. This type often not declare 90% of diabetes affects the population with the disease, which declares in people over 45 years, sedentary and who are overweight. Normally, its people are prone to high blood pressure, and excess blood fats (cholesterol).

 

Add its disorders to diabetes, and you have a patient who became high risk of causing complications to the heart, brain (stroke), arteries and kidneys.

 

Note that there is a third form of diabetes called 'gestational diabetes' which can affect pregnant women, transient diabetes linked with pregnancy, and finally diabetes called "secondary" caused by another disease such as pancreatic cancer or by certain drugs.

Risk factors

We often speak of the risk factors for type 2 diabetes, as for type 1 diabetes, because they are already covered by a doctor at the discovery of diabetes whether by insulin injection or insulin pump because they are the origins or predispositions that we can not anticipate or prevent.

 

The main risk factor for type 2 diabetes, is usually too abundant food in our meals (too much food for what we needed), junk food contributes a lot, too much refined sugars, vegetable or animal fats (especially saturated) and poverty in dietary fiber. Which results in excess weight that goes to obesity in some cases. We also note a growing phenomenon of inactivity due in part by urbanization.

 

unbalanced diet, obesity and physical inactivity are all triggers on land predisposed since in over half of cases, type 2 diabetes occurs in families where there are history of the disease. Type 2 diabetes can therefore be considered as a hereditary disease so than environmental. But what are the environmental changes that deeply explain the current epidemic.

 

Symptoms of Diabetes

The classic symptom common to diabetes type 1 and type 2, is the emergence of a significant thirst, linked to the fact that the patient is forced to urinate frequently, especially at night.

 

In the case of type 1 diabetes, the symptoms are acute and are manifested by a significant hunger, weight loss and tiredness.

 

In the case of type 2 diabetes, the disease is often insidious, it settles in the body without marked symptoms. It is said of type 2 diabetes that is asymptomatic in its early stages. Indeed, the symptoms appear only when sugar appears in the urine, while blood glucose exceeds (1.80 g / l measurement in France and 10 mmol / l in Quebec). Also, unlike type 1 diabetes, type 2 diabetes is often discovered by chance during a routine check or when complications arise.

 

Sugar levels

Self blood glucose monitoring involves measuring blood glucose self. It is performed from a drop of blood from the end of a finger.

 

sugar (blood glucose (4-7 mml / l in Quebec and from 0.72 to 1.26 g / l in France).

 

Blood glucose is the concentration of glucose in the blood that appears on your meter every time you do a test in each period of the day.

 

The glycated hemoglobin or HbA1c is a blood prescribed by a doctor is done either in a lab or hospital, the doctor reveals markers of diabetes control. From this test the doctor will adjust the dose of insulin required for the type 1 diabetic and with self monitoring of blood glucose, diabetics may better control adjustments to make during the day of his insulin. For the type 1 insulin injection method can be done so with an injection pen, there will be two kinds of insulin, fast and slow, or a single insulin with an insulin pump.

 

For type 2 diabetes, the doctor according to the results of glycated hemoglobin may prescribe the rate, simply send all consult a dietician to change his eating habits, reduce cholesterol and include physical activity which can be a walk at a certain pace and for an hour every day. Or start treatment with tablets and even insulin as appropriate.

 

Note: good eating habits and physical activity are recommended for both types of diabetes.

Conclusion

Statistics

In order not to be included in statistics skyrocketing every year, it is important to do a screening test for diabetes because diabetes caught early you will have more chance of having the right treatment and avoid consequences that everyone dreads.

 

Kidney disease due to diabetes (diabetic nephropathy) is the most common identifiable cause of kidney failure in the world; it requires dialysis or a kidney transplant.

 

Diabetic nephropathy is one of the most frequent complications and the most formidable of diabetes mellitus, which threatens the evolution to chronic renal failure.

 

A balanced diet is a healthy factor for all. For patients with diabetes, type 1 and type 2, is an essential asset to limit the consequences of the disease on the body. Obesity is a global scourge: 3/4 of type 2 diabetes are obese.

 

André Gaudreau "andrepositif" author, speaker and type 2 diabetic, I deliver to you my advice on my life journey in a book available on the next tab.

 

SiteLock