Cancer du pancréas / Pancreatic cancer

Le diabète, la recherche et l'accompagnement.

Diabetes, Research and Support

Cancer du pancréas

VOIR AUSSI

 

•Vaincre le cancer

•Zoom sur les cancers masculins

•Les maladies du système digestif

•Cancer du pancréas

Qu'est-ce que c'est ?

 

Il s'agit dans la très grande majorité des cas de cancers du pancréas exocrine.

 

Il s'observe surtout après 40 ans et surtout chez l'homme.

 

Il peut toucher la tête du pancréas dans 80% des cas, ou le corps et la queue du pancréas.

 

Causes et facteurs de risque

 

La cause en est inconnue.

 

Il serait plus fréquent chez le diabétique et en cas de pancréatite chronique.

 

Certains facteurs favorisants seraient en cause :

 

- Le tabac, l'alcool ;

 

- Un régime riche en graisses et en protéines animales…

 

Les signes de la maladie

 

Souvent, surtout au début les symptômes sont très peu spécifiques (douleurs derrière l'estomac, perte d'appétit...).

 

Deux sortes de troubles peuvent révéler le cancer du pancréas : des signes de compression et des signes d'insuffisance sécrétoire.

 

En effet, la tumeur pancréatique va comprimer les organes de voisinage : voie biliaire, estomac, duodénum, plexus nerveux, vaisseaux...

 

L'insuffisance de sécrétion pancréatique provoque une diarrhée grasse (stéatorrhée). Une atteinte associée du pancréas endocrine provoque un diabète.

 

Trois symptômes dominent :

 

- La jaunisse (ictère par rétention) surtout dans le cancer de la tête du pancréas. La vésicule biliaire est distendue et palpable.

 

- Des douleurs violentes irradiant dans le dos et sous les côtes à gauche, parfois calmées lorsque le patient se penche en avant (antéflexion) ou lorsqu'il prend de l'aspirine Les douleurs ne se calment pas en position couchée.

 

- Un amaigrissement.

 

- Dans le cancer du corps et de la queue du pancréas, le foie est souvent très volumineux. Il peut y avoir des varices oesophagiennes, une grosse rate…

 

Examens et analyses complémentaires

 

Les examens biologiques comprennent : glycémie et hyperglycémie provoquée par voie orale, amylasémie et amylasurie, bilan hépatique, dosage de la stéatorrhée, tubage duodénal.

 

L'antigène carcino-embryonnaire est parfois augmenté.

 

Les antigènes CA 19.9 et CA 50 sont utiles au cours de la surveillance, mais ils ne sont pas spécifiques.

 

Dans un premier temps, l'échographie suivie d'un scanner thoraco-abdomino-pelvien permettent de visualiser une masse et ses contours. Une échoendoscopie (échographie pratiquée à partir de l'intérieur de l'estomac) peut s'avérer nécessaire. Une biopsie est ensuite pratiquée pour confirmer le diagnostic.

Les signes de compression tumorale peuvent être vus par radiographie des voies biliaires mais la tumeur peut être mise en évidence par échotomographie, tomodensitométrie, ou plus rarement, cholangiopancréatographie rétrograde par cathétérisme endoscopique de l'ampoule de Vater.

 

La laparoscopie est parfois nécessaire au diagnostic.

 

Traitement

 

En fonction du siège de la tumeur, le chirurgien enlève :

 

- La queue du pancréas avec la rate en cas de cancer de la queue ;

 

- Tout le pancréas (pancréatectomie totale) ;

 

- Une duodéno-pancréatectomie céphalique (DPC) en cas de cancer de la tête avec anastomose au jéjunum de l'estomac, du canal cholédoque et du canal de Wirsung.

 

On utilise éventuellement des procédés chirurgicaux (dérivation biliaire et/ou gastro-entérostomie), certains médicaments : antalgiques, Questran, extraits pancréatiques, chimiothérapie, radiothérapie.

 

Les tumeurs endocrines du pancréas

 

Elles sont rares. Elles peuvent être isolées ou s'intégrer dans une néoplasie endocrinienne multiple. Les symptômes sont fonction de l'hormone sécrétée :

 

- Insuline : hypoglycémies ;

 

- Gastrine : syndrome de Zollinger-Ellison avec diarrhées et ulcères digestifs ;

 

- Polypeptide intestinal vasoactif (VIP) : syndrome de Verner-Morrison ou choléra pancréatique (diarrhée intense)

 

- Glucagon : diabète,…

 

- Somatostatine (diabète, stéatorrhée).

 

Dr Jacqueline Rossant-Lumbroso

Dr Lyonel Rossant

Révision médicale effectuée par le Dr Jesus Cardenas

 

Mis à jour le 12 février 2016

 

 

Pancreatic cancer

   

SEE AS ​​WELL

• Beating Cancer

• Focus on male cancers

• Digestive system diseases

•Pancreatic cancer

 

What is it ?

 

It is in the vast majority of cases of exocrine pancreatic cancers.

 

It occurs mostly after 40 years and especially in humans.

 

It can affect the pancreatic head in 80% of cases, and the body and tail of the pancreas.

 

Causes and risk factors

 

It would be more frequent in diabetic patients and in chronic pancreatitis.

 

Some contributing factors are involved:

- Tobacco, alcohol;

- A diet rich in fat and animal protein ...

 

The signs of the disease

 

Often, especially early symptoms are very nonspecific (pain behind the stomach, loss of appetite ...).

Two types of problems can reveal pancreatic cancer: compression signs and signs of secretory failure.

Indeed, the pancreatic tumor compresses the neighboring organs: bile duct, stomach, duodenum, nerve plexus, vessels ...

The pancreatic secretion deficiency causes a fatty diarrhea (steatorrhoea). A disease associated endocrine pancreas causes diabetes.

 

Three symptoms predominate:

 

- Jaundice (obstructive jaundice) especially in cancer of the pancreas head. The gallbladder is distended and palpable.

 

- Violent pain radiating to the back and below the ribs on the left, sometimes subsided when the patient bends forward (anteflexion) or when taking aspirin The pain did not subside when lying down.

 

- A weight loss.

 

- In cancer of the body and tail of the pancreas, the liver is often very large. There may be esophageal varices, a big spleen ...

additional tests and analyzes

 

Laboratory tests include: blood glucose and glucose tolerance oral, amylase and urinary amylase, liver function tests, dosing steatorrhea, duodenal intubation.

 

The carcinoembryonic antigen is sometimes increased.

 

CA 19.9 antigen and CA 50 are useful in monitoring, but they are not specific.

 

First, ultrasound followed by a thoraco-abdominal CT scan can show a mass and contours. An endoscopic ultrasound (ultrasound performed from inside the stomach) may be necessary. A biopsy is then performed to confirm the diagnosis.

 

The tumor compression signs can be seen by X-ray of the bile ducts but the tumor can be detected by ultrasonography, computed tomography, or more rarely, endoscopic retrograde cholangiopancreatography catheterization of the papilla of Vater.

 

Laparoscopy is sometimes necessary for diagnosis.

 

Treatment

 

Depending on the site of the tumor, the surgeon removes:

 

- The tail of the pancreas with spleen in case of the tail of cancer;

 

- All the pancreas (total pancreatectomy);

 

- A cephalic pancreaticoduodenectomy (DPC) in cancer of the head with the jejunum anastomosis of the stomach, bile duct and pancreatic duct.

possibly using surgical procedures (biliary diversion and / or gastroenterostomy), some medicines: analgesics, Questran, pancreatic extracts, chemotherapy, radiation.

 

Endocrine tumors of the pancreas

 

They are rare. They may be isolated or part of a multiple endocrine neoplasia. Symptoms depend on the hormone:

- Insulin: hypoglycemia;

- Gastrin: Zollinger-Ellison syndrome with diarrhea and peptic ulcers;

- Vasoactive intestinal polypeptide (VIP) Verner-Morrison syndrome or pancreatic cholera (severe diarrhea)

- Glucagon: diabetes, ...

- Somatostatin (diabetes, steatorrhea).

 

Dr. Jacqueline Rossant-Lumbroso

Dr. Lyonel Rossant

Medical review by Dr. Jesus Cardenas

 

Updated February 12, 2016

SiteLock