Le patch qui va révolutionner la mesure du glucose / The patch that will revolutionize glucose measurement

Le diabète, la recherche et l'accompagnement.

Diabetes, Research and Support

SugarBEAT : le patch qui va révolutionner la mesure du glucose

13Déc, 2016David Pain

Font size -16+

 

Les millions de diabétiques dans le monde savent bien qu’il est important de suivre avec précision leur taux de glucose. A l’heure actuelle il existe des systèmes qui leur permettent de surveiller le niveau de glucose dans leur sang tout seul mais ils ne sont pas forcément pratiques et imposent de se piquer plusieurs fois dans la journée. Heureusement, des fabricants cherchent à développer des systèmes moins invasifs et moins contraignants. C’est le cas de Nemaura Medical qui a mis au point SugarBEAT, un patch connecté qui mesure le taux de glucose dans le sang en permanence.

 

Le diabète touche plusieurs centaines de millions de personnes dans le monde et les plus grands noms de la technologie tels que Google cherchent à développer des systèmes de mesure et suivi sans douleur. Le géant américain s’est même associé avec une entreprise spécialisée dans la conception de matériel pour les patients glycémiques.

 

En attendant, voilà un dispositif qui devrait plaire aux diabétiques. Le système SugarBEAT comprend un capteur et un patch jetable qui s’adhère à la peau, une application pour smartphone, tablette et montre intelligente et également un lecteur équipé d’un écran LCD pour lire les données récoltés par le capteur. Il va permettre aux diabétiques de surveiller en permanence leur taux de glucose et ce en ne se piquant le doigt qu’une seule fois dans la journée, juste avant d’appliquer le patch.

 

SugarBEAT : une méthode non invasive et indolore pour surveiller son taux de glucose

 

Le patch de SugarBEAT pourra être fixé à différentes parties du corps, sur le bras, l’abdomen ou encore la jambe. Une fois en place, il enverra les informations via Bluetooth sur le smartphone de l’utilisateur, avec l’application dédiée installée, ou sur un petit dispositif portable. Le patch est jetable, utilisable pendant 24 heures, alors que le capteur a une durée de vie de deux ans.

 

Le patch va mesurer le taux de glucose via les fluides interstitiels de la peau, il est donc dénué d’aguille. Cependant les diabétiques n’échapperont pas à la piqûre qui devra être faite une fois pour la calibration du capteur, à chaque fois qu’ils changeront le patch. Les mesures pourront être effectuées toutes les 5 minutes pour une évaluation précise de l’évolution du taux de glucose.

 

Aider les patients à mieux gérer leur maladie

Le système SugarBEAT conviendra tant aux patients touchés de diabète de type 1 qu’à ceux affectés par un diabète de type 2. Il va leur permettre de mieux gérer leur maladie en connaissant à tout moment leur taux de glucose dans le sang et définir ce qui provoque une hypoglycémie ou hyperglycémie dans leur style de vie. En outre, les utilisateurs pourront configurer des alarmes en cas de détection d’un taux de glucose trop élevé ou au contraire trop bas. Ce qui empêchera les éventuels incidents et permettra au patient de prendre les mesures adéquates.

 

Le prix de SugarBEAT n’a pas encore été défini. En tout cas, le système est attendu en Europe dans le courant du premier trimestre 2017.

 

SugarBEAT: the patch that will revolutionize glucose measurement

13Dec, 2016David Pain

Font size -16+

 

The millions of diabetics in the world know well that it is important to accurately monitor their glucose levels. At present there are systems that allow them to monitor the level of glucose in their blood on their own but they are not necessarily practical and require to prick several times during the day. Fortunately, manufacturers are looking to develop less invasive and less restrictive systems. This is the case of Nemaura Medical, which developed SugarBEAT, a connected patch that measures blood glucose levels at all times.

 

Diabetes affects several hundred million people worldwide and the biggest names in technology such as Google are looking to develop measurement systems and follow-up pain-free. The American giant has even partnered with a company specializing in the design of equipment for glycemic patients.

 

Meanwhile, this is a device that should appeal to diabetics. The SugarBEAT system includes a sensor and a disposable patch that adheres to the skin, a smartphone application, tablet and smart watch and also a reader equipped with an LCD screen to read the data collected by the sensor. It will allow diabetics to continuously monitor their glucose levels by stinging their fingers only once during the day, just before applying the patch.

 

SugarBEAT: a non-invasive and painless method for monitoring glucose levels

 

The SugarBEAT patch can be attached to different parts of the body, on the arm, abdomen or leg. Once in place, it will send the information via Bluetooth to the user's smartphone, with the dedicated application installed, or on a small portable device. The patch is disposable, usable for 24 hours, while the sensor has a lifetime of two years.

 

The patch will measure the glucose level via the interstitial fluids of the skin, so it is devoid of needle. However the diabetics will not escape the puncture that will have to be done once for the calibration of the sensor, every time they change the patch. The measurements can be made every 5 minutes for an accurate assessment of the evolution of the glucose level.

 

Helping patients manage their disease better

 

The SugarBEAT system will be suitable for both type 1 and type 2 diabetes patients. It will allow them to better manage their disease by knowing their blood glucose levels at all times and to define what Causes hypoglycemia or hyperglycemia in their lifestyle. In addition, users will be able to configure alarms if a glucose level is too high or too low. This will prevent possible incidents and allow the patient to take appropriate measures.

 

The price of SugarBEAT has not yet been defined. In any case, the system is expected in Europe during the first quarter of 2017.

 

SiteLock