A l’occasion de la journée mondiale du diabète / On the occasion of World Diabetes Day

Le diabète, la recherche et l'accompagnement.

Diabetes, Research and Support

Diabète : comment prévenir les amputations du pied ?

 

De plus en plus de personnes vivent avec le diabète, mais cela ne doit pas faire oublier que cette maladie peut provoquer de graves complications des pieds pouvant aller jusqu'à l'amputation. A l’occasion de la journée mondiale du diabète le 14 novembre, quelques rappels sur les signes qui doivent alerter.

 

Par la rédaction d'Allodocteurs.fr

Rédigé le 09/11/2016

 

Diabète : comment prévenir les amputations du pied ?

 

Sommaire

 

Qu’est-ce qui provoque le diabète ?

Quelle est la différence entre un diabète de types 1 et 2 ?

Quels sont les signes avant-coureurs d'une amputation ?

Comment prévenir une amputation ?

 

Qu’est-ce qui provoque le diabète ?

 

Un diabète survient lorsque l'organisme ne parvient pas à utiliser son principal "carburant" : le glucose (le sucre). Normalement, le processus de la digestion permet au glucose de rejoindre la circulation sanguine. Le taux de sucre augmente, ce qui stimule le pancréas. Cet organe libère alors une hormone, l'insuline, qui permet au glucose de pénétrer dans les cellules de l'organisme. Une partie du sucre est immédiatement utilisée comme combustible par les tissus, le reste est stocké dans le foie.

En France, on estime que 8.000 amputations liées au diabète sont réalisées chaque année.

 

Quelle est la différence entre un diabète de types 1 et 2 ?

 

L'action de l'insuline permet donc de rétablir un taux de sucre normal dans le sang. Lorsqu'il existe une défaillance dans la production d'insuline, on parle de diabète de type 1 ; un défaut d'assimilation du sucre par les cellules correspond à un diabète de type 2 (fréquent chez les personnes qui ont une alimentation trop sucrée, une surcharge pondérale et un mode vie sédentaire).

 

Quels sont les signes avant-coureurs d'une amputation ?

 

Quand le diabète est mal régulé durant une trop longue période, le sucre en circulation dans le sang provoque le rétrécissement des artères (artérite diabétique). Une diminution de l'apport en oxygène lèse peu à peu certains nerfs (neuropathie), entraînant une perte de sensibilité nerveuse. Le rétrécissement peut également atteindre des vaisseaux sanguins de petits calibres (des artérioles) qui sont répartis entre le genou et les orteils ; ici, la diminution d’oxygénation empêche la cicatrisation.

 

Ne ressentant plus la douleur, le patient ne s’inquiète pas des différentes lésions qui peuvent apparaître à la surface de ses membres. La cicatrisation ne s'effectuant pas, l'infection progresse, de plus en plus rapidement. Il peut alors débuter une gangrène. Et si rien n'est fait à temps pour rétablir la circulation des zones asphyxiées, l'amputation sera inévitable.

 

Sur son site, la Fédération française des diabétiques (FFD) indique qu'"l'origine d'une plaie infectée ou d'une gangrène, il y a le plus souvent : une petite blessure qui aurait pu être évitée et provoquée par une chaussure (ampoule due au frottement d’une chaussure neuve), un ongle mal taillé ou un durillon ou 'le mal perforant plantaire', véritable complication spécifique de la neuropathie".

Près de 70% des amputations seraient réalisées chez des patients de plus de 65 ans.

 

Comment prévenir une amputation ?

 

Dix pour cent des diabétiques courent un risque d'amputation. Si vous avez un pied à risque, voici quelques règles de prévention à connaître :

•hygiène des pieds, des orteils et des ongles ;

•contrôle et surveillance visuels réguliers (par vous-même, un proche ou un spécialiste) de l'état de vos pieds ;

•soins et traitement adaptés à la moindre blessure ou anomalie ;

•en cas de pied infecté, il faut équilibrer le diabète, arrêter de fumer (car le tabac a des effets sur la circulation sanguine), éviter les facteurs de risque ;

•certaines techniques et ustensiles d'hygiène ou de confort (comme les bouillottes, certains coupe-ongles) sont à proscrire car peu compatibles avec des pieds fragiles.

Toutes ces techniques vous apporteront du confort et éviteront des complications graves.

 

Diabetes: how to prevent amputations of the foot?

More and more people are living with diabetes, but it should not be forgotten that this disease can cause serious foot complications, including amputation. On the occasion of World Diabetes Day on 14 November, some reminders about the signs that need to be alerted.

 

By the editorial staff of Allodocteurs.fr

Written on 09/11/2016

 

Diabetes: how to prevent amputations of the foot?

 

Summary

 

• What causes diabetes?

• What is the difference between Type 1 and Type 2 diabetes?

• What are the warning signs of an amputation?

• How to prevent amputation?

 

What causes diabetes?

 

Diabetes occurs when the body fails to use its main "fuel": glucose (sugar). Normally, the process of digestion allows the glucose to rejoin the bloodstream. The sugar level increases, which stimulates the pancreas. This organ then releases a hormone, insulin, which allows glucose to penetrate the cells of the body. Part of the sugar is immediately used as fuel by the tissues, the rest is stored in the liver.

 

In France, it is estimated that 8,000 diabetic amputations are performed each year.

What is the difference between type 1 and type 2 diabetes?

 

The action of insulin thus makes it possible to restore a level of normal sugar in the blood. When there is a failure in insulin production, we talk about type 1 diabetes; A failure to assimilate the sugar by the cells corresponds to type 2 diabetes (common in people who are overweight, overweight and sedentary).

 

What are the warning signs of an amputation?

When diabetes is poorly regulated for too long, circulating sugar in the blood causes the narrowing of the arteries (diabetic arteritis). A decrease in the supply of oxygen gradually weakens certain nerves (neuropathy), resulting in loss of nervous sensitivity. The narrowing can also reach blood vessels of small calibres (arterioles) that are distributed between the knee and the toes; Here, the decrease in oxygenation prevents wound healing.

 

No longer feeling the pain, the patient does not worry about the different lesions that can appear on the surface of his limbs. As healing does not occur, the infection progresses more and more rapidly. He can then start a gangrene. And if nothing is done in time to restore circulation to asphyxiated areas, amputation will be inevitable.

 

On its site, the French Federation of Diabetics (FFD) indicates that "the origin of an infected wound or a gangrene, there is usually: a small injury that could have been avoided and caused by a shoe (A bulb due to the rubbing of a new shoe), a badly cut nail or a callus or 'bad plantar perforation', a true specific complication of neuropathy.

Nearly 70% of amputations would be performed in patients over 65 years of age.

 

How to prevent amputation?

 

Ten percent of diabetics are at risk for amputation. If you have a risky foot, here are some prevention rules to know:

• foot, toe and nail hygiene;

• regular visual inspection and monitoring (by yourself, a loved one or a specialist) of the condition of your feet;

• care and treatment adapted to the slightest injury or anomaly;

• In the case of infected feet, it is necessary to balance the diabetes, to stop smoking (because the tobacco has effects on the blood circulation), to avoid the risk factors;

• Certain techniques and utensils for hygiene or comfort (such as hot water bottles, some nail clippers) should be avoided as they are not compatible with fragile feet.

 

All these techniques will bring you comfort and avoid serious complications.

 

SiteLock