UN MÉDICAMENT ANTI DIABÈTE ACCUSÉ / ANTIDIABETIC DRUG ACCUSED

Le diabète, la recherche et l'accompagnement.

Diabetes, Research and Support

UN MÉDICAMENT ANTIDIABÈTE ACCUSÉ DE FAVORISER LE CANCER DU PANCRÉAS

 

L’agence nationale de sécurité du médicament (Ansm) révèle l’existence d’un lien entre prise d’un médicament contre le diabète de type 2 et risque de cancer du pancréas. Explications.

 

©iStock

 

Diabétiques de type 2, ce médicament peut-il augmenter votre risque de cancer du pancréas ? Pour traiter le diabète, différents médicaments oraux ou injectables peuvent être utilisés : les incrétinomimétiques - dont les GLP-1 (comme le Trulicity® et le Victoza®) et les gliptines (comme le Xelevia® ou l’Onglyza®) -, la metformine et le sulfamide. Mais toutes ces substances ne seraient pas égales en tant que facteurs de risque du cancer du pancréas, selon une vaste enquête de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (Ansm).

 

Un risque de cancer du pancréas accru de 30% chez les personnes sous gliptines

 

L’Agence a suivi prêt d’1,4 million de personnes enregistrées dans la base de données de l’Assurance maladie pendant en moyenne 3,7 ans. Sur cette période, 41,1% de ces personnes ont reçu des gliptines et 7,2% des GLP-1. En parallèle, 3 113 cancers du pancréas sont survenus. Les experts de l’Ansm ont alors pu évaluer que le risque de survenue d’un cancer du pancréas était 30% plus élevé chez les personnes prenant des gliptines. La metformine et le sulfamide, des antidiabétiques oraux, semblent aussi associés à un risque de 20 à 40% plus élevé pour ce cancer. En revanche, la prise de GLP-1 ne serait pas liée à un risque accru de cancer du pancréas.

 

Le diabète de type 2, signe précurseur du cancer du pancréas ?

 

L’Ansm souligne s’être spécifiquement penchée sur l’association entre gliptines et cancer du pancréas : "il apparaît que cette association est particulièrement marquée peu après l’introduction des gliptines et décroit avec la durée d’exposition ainsi qu’avec la dose de traitement cumulée", détaille l’Agence dans un communiqué. Mais comment expliquer un tel lien ? "L’initiation ou l’intensification d’un traitement par gliptines serait la conséquence d’un déséquilibre du diabète, lui-même dû à un cancer du pancréas non encore diagnostiqué, plutôt que la cause de ce cancer", avance l’Ansm. En effet, un diabète de type 2 peut parfois être un signe annonciateur de cancer du pancréas. Le médicament ne serait donc pas directement impliqué, même si "un suivi plus long sera […] nécessaire pour estimer le risque à plus long terme", tempèrent les experts.

 

ANTIDIABETIC DRUG ACCUSED TO PROMOTE PANCREA CANCER

 

The National Agency for the Safety of Medicines (Ansm) reveals the existence of a link between taking a drug against type 2 diabetes and risk of pancreatic cancer. Explanations.

 

© iStock

 

Type 2 diabetes, can this drug increase your risk of pancreatic cancer?

 

To treat diabetes, different oral or injectable drugs can be used: Incontinminimetics - including GLP-1 (such as Trulicity® and Victoza®) and gliptins (such as Xelevia® or Onglyza®), metformin And sulfonamide. But all these substances would not be equal as risk factors for pancreatic cancer, according to an extensive survey by the National Agency for the Safety of Medicines and Health Products (Ansm).

 

A risk of pancreatic cancer increased by 30% in people on gliptins

 

The Agency followed the loan of 1.4 million people registered in the Health Insurance database for an average of 3.7 years. Over this period, 41.1% of these individuals received gliptins and 7.2% of GLP-1s. In parallel, 3,113 pancreatic cancers occurred. Ansm experts then assessed that the risk of developing pancreatic cancer was 30% higher in people taking gliptins. Metformin and sulfonamide, oral antidiabetics, also appear to be associated with a 20-40% higher risk for this cancer. On the other hand, taking GLP-1 would not be linked to an increased risk of pancreatic cancer.

 

Type 2 diabetes, a precursor to pancreatic cancer?

 

Ansm stresses that the association between gliptins and pancreatic cancer has been specifically studied: "It appears that this association is particularly marked shortly after the introduction of gliptins and decreases with the duration of exposure as well as with the dose Of cumulative treatment, "the agency said in a statement. But how to explain such a link? "The initiation or intensification of a treatment with gliptins is the result of an imbalance of diabetes, itself due to an undiagnosed pancreatic cancer, rather than the cause of this cancer," Ansm said . In fact, type 2 diabetes can sometimes be a sign of pancreatic cancer. The drug would therefore not be directly involved, although "a longer follow-up will be necessary to estimate the risk in the longer term," experts say.

 

SiteLock