UN PANCRÉAS ARTIFICIEL DÉBUT 2017 / AN ARTIFICIAL PANCREAS START 2017

Le diabète, la recherche et l'accompagnement.

Diabetes, Research and Support

Revue de presse

01/10/2016

UN PANCREAS ARTIFICIEL DEBUT 2017

 

Ce système d’administration d’insuline automatisé facilitera une partie du fardeau que le diabète représente pour bon nombre de diabétiques.

 

Le HealthDay News du Mercredi 28 septembre 2016 indique que – La Food and Drug Administration des États-Unis (FDA) a approuvé mercredi le premier système automatisé de distribution d’insuline, un « pancréas artificiel » pour les personnes atteintes de diabète de type 1.

 

•Première technologique

 

« Cette première technologique en son genre peut fournir aux diabétique de type 1 une plus grande liberté pour vivre leur vie sans avoir à surveiller constamment et manuellement leurs niveaux de glucose et administrer l’insuline », affirme le Dr Jeffrey Shuren, directeur du Centre de la FDA pour les périphériques de santé.

Le dispositif – MiniMed 670G de Medtronic – est ce qu’on appelle un système hybride en boucle fermée. En bref, il surveille la glycémie et délivre alors les doses d’insuline nécessaires. L’appareil s’éteint automatiquement lorsque les niveaux de sucre dans le sang deviennent trop faibles.

Toutefois, ce dispositif n’a pas encore un pancréas artificiel totalement automatisé. Les personnes atteintes de diabète de type 1 auront toujours besoin de suivre avec attention leur nourriture, et entrez régulièrement cette information dans le système.

 

•Disponibilité

 

Medtronic a déclaré que le nouveau dispositif sera disponible au printemps 2017. L’approbation de la FDA est actuellement seulement réservée aux personnes âgées de 14 ans et plus. La société procède actuellement à de nouveaux essais cliniques pour des patients plus jeunes.

Le diabète de type 1 est une maladie auto-immune provoquée par une attaque erronée des cellules productrices d’insuline, en les détruisant. L’insuline est une hormone nécessaire à l’utilisation et au transport du sucre dans les cellules du corps et du cerveau afin de fournir du combustible indispensable à la vie. Les personnes atteintes de diabète de type 1 doivent remplacer l’insuline que leur corps ne produit plus, grâce à de multiples injections quotidiennes ou par un minuscule cathéter attaché à une pompe à insuline.

 

Toutefois, déterminer exactement la quantité d’insuline à délivrer n’est pas une tâche facile. L’insuline en trop ou trop peu peut avoir des conséquences dangereuses, voir mortelles.

 

•Utilisation

 

Cette nouvelle technologie révolutionne la façon de s’administrer l’hormone. L’appareil dispose d’un moniteur de glucose en continu qui mesure en permanence les niveaux de sucre dans le sang. Un algorithme informatique sophistiqué calcule alors si ces niveaux de sucre dans le sang sont trop bas ou trop élevé. S’ils sont trop élevés, alors l’appareil délivrera la dose correcte d’insuline pour ramener le taux de glycémie à un niveau correct.

 

Le dispositif injecte de l’insuline via un petit cathéter inséré sous la peau et fixé à un tube qui est lui-même relié à une pompe à insuline. Ce système d’administration d’insuline doit être chargé environ tous les trois jours.

 

Si les niveaux de sucre dans le sang sont trop faibles, l’appareil arrête l’administration d’insuline.

 

Dans une déclaration, Aaron Kowalski, directeur de la mission pour la FRDJ (Juvenile Diabetes Research Foundation), a dit que c’était LE remède pour le diabète de type 1, « Je sais que le pancréas artificiel va changer beaucoup de vies pour le mieux. »

 

•Un mieux pour les diabétiques

 

« Les gens qui ont participé aux essais cliniques du pancréas artificiel ont non seulement atteint un meilleur contrôle global, mais connaissent le soulagement de dormir toute la nuit et se réveiller le matin avec des niveaux de glycémie parfaitement corrects. C’est une amélioration de la qualité de vie qui sera disponible à d’autres personnes vivant avec le diabète très vite, suite de la décision de la FDA ».

Melinda Rose – qui a un fils grandi avec le diabète de type 1, diagnostiquée quand il avait à peine 13 ans – a exprimé sa joie pour cette approbation. « Le pancréas artificiel va révolutionner la façon dont une personne atteinte de diabète de type 1 gère cette maladie. Sur le plan humain, les parents d’un enfant avec ce système [de pancréas artificiel] vont maintenant être en mesure de dormir toute la nuit avec le souci en moins ».

Dr. Gerald Bernstein, un endocrinologue et coordinateur du programme Diabetes Friedman au Lenox Hill Hospital de New York, a également exprimé son enthousiasme pour le nouveau dispositif. « Avec le développement de dispositifs électroniques pour délivrer l’insuline et mesurer la glycémie, le rêve est devenu réalité avec ce pancréas artificiel. La plus grande difficulté a été la complexité de l’administration de l’insuline et le développement d’algorithmes qui pouvaient répondre aux fluctuations de l’hormone ».

« Ceci est un pas en avant pour les personnes atteintes de diabète de type 1, » a-t-il ajouté. « Il faudra encore quelques années pour qu’un traitement entièrement biologique voit le jour, mais il est intéressant de savoir que la vie peut être meilleure et que les meilleures choses sont en train d’arriver ».

Selon la FRDJ, il existe actuellement 18 systèmes de pancréas artificiel à divers stades de développement, Medtronic est le premier à recevoir l’approbation de la FDA.

 

Medtronic a également été le premier à recevoir l’approbation en ce qui concerne une pompe « low-suspend ». Ce dispositif, approuvé à la fin 2013, se coupe automatiquement lorsque les niveaux de glycémie sont trop bas.

 

L’approbation de la FDA est basée sur des données provenant d’un essai clinique sur 123 personnes atteintes de diabète de type 1. Les volontaires de l’étude portaient le dispositif pendant trois mois. Pas de pics d’hypoglycémie enregistrés. Une seule personne diabétique a connu une acidocétose, une complication grave qui peut survenir si quelqu’un ne reçoit pas suffisamment d’insuline, selon l’American Diabetes Association. Le dispositif était calibré pour ne pas délivrer d’insuline au-delà d’une certaine quantité.

 

Le dispositif est sûr et efficace. Mais une machine reste une machine et ce dispositif ne veut pas dire qu’il ne faut plus faire attention à ce que l’on mange. La nutrition reste la première base de gestion de bons taux de glycémie.

 

Patrick Rossi

 

Newspaper article

01/10/2016

AN ARTIFICIAL PANCREAS START 2017

This automated insulin delivery system ease some of the burden that diabetes accounts for many diabetics.

 

The HealthDay News of Wednesday, September 28, 2016 states that - The Food and Drug Administration (FDA) approved on Wednesday the first automated insulin delivery, an "artificial pancreas" for people with type 1 diabetes .

 

• Technology First

 

"This first of its kind technology can provide more freedom with type 1 diabetes to live life to without having to constantly and manually monitor their glucose levels and administer insulin," said Dr. Jeffrey Shuren, director of the Center FDA for health devices.

The device - Medtronic MiniMed 670G of - is called a hybrid closed loop system. In short, it monitors glucose levels and then delivers the necessary doses of insulin. The camera automatically turns off when the sugar levels in the blood become too low.

However, this device does not have a fully automated artificial pancreas. People with type 1 diabetes will always need to carefully monitor their food, and regularly enter that information in the system.

 

• Availability

 

Medtronic said the new device will be available in spring 2017. The FDA approval is currently only restricted to people aged 14 and over. The company is currently conducting further clinical trials for younger patients.

Type 1 diabetes is an autoimmune disease caused by an erroneous attack insulin-producing cells, destroying them. Insulin is a hormone necessary for the use and transport of sugar into the cells of the body and brain to provide the essential fuel for life. People with type 1 diabetes must replace the insulin that the body no longer produces, through multiple daily injections or through a tiny catheter attached to an insulin pump.

 

However, determining exactly how much insulin to deliver is not an easy task. Insulin too much or too little can have dangerous consequences or even death.

 

•Use

 

This new technology revolutionizes the way to administer the hormone. The device has a continuous glucose monitor that continuously measures sugar levels in the blood. A sophisticated computer algorithm then calculates whether the sugar levels in the blood are too low or too high. If they are too high, then the device will deliver the correct dose of insulin to bring the blood sugar at the correct level.

The device delivers insulin via a small catheter placed under the skin and attached to a tube which is itself connected to an insulin pump. This insulin delivery system must be charged approximately every three days.

 

If the sugar levels in the blood are too low, the machine stops insulin delivery.

In a statement, Aaron Kowalski, director of the mission for JDRF (Juvenile Diabetes Research Foundation), said it was THE cure for type 1 diabetes, "I know that the artificial pancreas will change many lives for the better. "

 

• A better for diabetics

 

"People who have participated in clinical trials of the artificial pancreas have not only achieved a better overall control, but know the relief of sleep all night and wake up in the morning with perfectly correct blood sugar levels. This is an improvement of the quality of life that will be available to other people with diabetes very quickly, following the FDA's decision. "

Melinda Rose - who has a son growing up with type 1 diabetes, diagnosed when he was barely 13 years - expressed his happiness for this approval. "The artificial pancreas will revolutionize the way a type 1 person with diabetes manage the disease. In human terms, parents of a child with this system [artificial pancreas] will now be able to sleep through the night with less worry. "

Dr. Gerald Bernstein, an endocrinologist and coordinator of the Friedman Diabetes program at Lenox Hill Hospital in New York, also expressed his enthusiasm for the new device. "With the development of electronic devices for delivering insulin and blood glucose monitoring, the dream became reality with the artificial pancreas. The greatest difficulty was the complexity of the administration of insulin and the development of algorithms that could respond to hormone fluctuations. "

"This is a step forward for people with type 1 diabetes," he added. "It will take a few years to a fully biological treatment is created, but it is interesting to know that life can be better and that the best things are happening."

According to JDRF, there are currently 18 artificial pancreas systems in various stages of development, Medtronic is the first to receive approval from the FDA.

 

Medtronic was also the first to receive approval regarding a pump "low-suspend." This device, approved in late 2013, off automatically when blood glucose levels are too low.

 

The FDA approval is based on data from a clinical trial of 123 people with type 1 diabetes study volunteers wore the device for three months. No hypoglycemia recorded peaks. One diabetic ketoacidosis has experienced a serious complication that can occur if someone does not get enough insulin, according to the American Diabetes Association. The device was calibrated for not delivering insulin beyond a certain amount.

 

The device is safe and effective. But a machine is a machine and this device does not mean that we should do more attention to what you eat. Nutrition remains the basic management good blood sugar.

 

Patrick Rossi

SiteLock