UN VACCIN CONTRE LE DIABETE / VACCINE AGAINST DIABETES

Le diabète, la recherche et l'accompagnement.

Diabetes, Research and Support

Revue de presse

11/10/2016 La Recherche

UN VACCIN CONTRE LE DIABETE

 

Un vaccin contre le diabète a été officiellement annoncé le 26 septembre 2016, par le Massachusetts General Hospital. « Essai de phase II du vaccin BCG pour inverser le diabète de type 1.

 

Le Vaccin

 

Un vaccin utilisé il y a plus de 100 ans contre la tuberculose (le bacille de Calmette-Guérin) a montré des résultats prometteurs dans le renversement du diabète. Ce vaccin, qui est maintenant couramment utilisé pour le traitement du cancer de la vessie est considéré comme sûr. NON, NON… ce n’est pas une plaisanterie !

 

L’approbation d’un essai, a été annoncée ces derniers jours aux Scientifiques de la 75ème Sessions de l’American Diabetes Association (ADA). Il a été déclaré que la FDA allait tester ce vaccin sur 150 personnes reconnues à un stade avancé du diabète de type 1. L’essai clinique de phase II testant la capacité du bacille Calmette-Guérin (BCG) à inverser le diabète de type 1 a lui aussi reçu l’approbation de la Food and Drug Administration américaine (FDA).

 

La Recherche

 

L’équipe de recherche du Dr. Faustman a été la première à documenter l’inversion du diabète de type 1 chez la souris et a ensuite complété cette phase réussie par un essai clinique humain par une vaccination avec le BCG.

« Nous avons beaucoup appris depuis le début de ces études, chez la souris – pas seulement sur la façon dont fonctionne le BCG, mais aussi sur ses bienfaits thérapeutiques potentiels, il n’est pas impossible d’utiliser ce vaccin contre d’autres maladies auto-immunes », dit Faustman. « Nous sommes très reconnaissants à tous les donateurs, petits et grands, qui ont fait que ces études soient possibles ».

 

Le corps d’une personne souffrant de diabète de type 1 ne produit pas d’insuline en raison du fait que son système immunitaire détruit les cellules qui créent l’insuline. Des cellules T produites créent des problèmes dans les îlots pancréatiques, où l’insuline est produite. Le vaccin (BCG) agit en éliminant les lymphocytes T.

 

Les patients atteints de diabète a qui l’on injecte le vaccin ont une augmentation des niveaux d’une substance appelée facteur de nécrose tumorale. Le niveau accru de FNT dans le système détruit les cellules T qui entravent la production d’insuline.

 

Les essais

 

Lors d’un essai précédent, les patients qui avaient reçu une injection du vaccin contre la tuberculose deux fois dans un délai de quatre semaines ont montré une disparition de ces cellules T dangereuses, et certaines personnes ont même commencé à sécréter de l’insuline par leur propre pancréas.

 

Le Dr. Denise Faustman, directeur de l’hôpital General de Boston, Massachusetts, département d’Immunobiologie, est très enthousiaste par les résultats du vaccin du BCG.

 

« En préliminaire, nous avons démontré une réponse statistiquement significative avec le vaccin du BCG, mais notre objectif est de créer une réponse thérapeutique durable. Nous allons travailler à nouveau avec les gens qui ont eu le diabète de type 1 depuis de nombreuses années. Ce n’est plus un essai de prévention; à la place, nous essayons de créer un régime qui permettra de traiter la maladie même avancée », a expliqué le Dr Faustman.

 

Il y a un nouvel essai à venir qui utiliseront le même format que le précédent, sur les personnes âgées de 18 et 60 ans. Le vaccin sera injecté à deux reprises dans une période de 4 semaines, puis une fois par an pendant 4 années.

 

Nouvelles études

 

Dans de nouvelles études qui seront réalisées en double aveugle et conduit au MGH, 150 adultes diabétique de type 1 seront randomisés pour recevoir deux injections à quatre semaines d’intervalle soit du BCG, soit un placebo, puis une seule injection par année pour les quatre prochaines années.

 

Les patients seront suivis de près au cours de la période d’essai. La principale mesure de résultat sera effectuée par rapport aux résultats du test sanguin du HbA1c, seul marqueur pour déceler d’éventuelles complications du diabète.

Ces mêmes essais cliniques sur le BCG ont pris une orientation plus large vers d’autres maladies auto-immunes telles que la sclérose en plaques, le cancer de la vessie…

 

La revue Diabetes Care a publié les résultats d’une étude passée qui a analysé les effets du bacille de Calmette-Guérin (BCG) sur les enfants atteints de diabète à l’âge compris entre 5 et 18. Les résultats ont montré que le vaccin BCG relançait la fonction cellulaire ou d’augmentait le taux de rémission chez ces mêmes enfants.

 

Patrick Rossi

 

Newspaper article

11/10/2016 Research

VACCINE AGAINST DIABETES

 

 

A vaccine against diabetes was officially announced on September 26 2016 by the Massachusetts General Hospital. "BCG vaccine Phase II trial to reverse type 1 diabetes

 

The vaccine

A vaccine used there over 100 years against tuberculosis (Bacillus Calmette-Guérin) has shown promising results in reversing diabetes. This vaccine, which is now commonly used for the treatment of bladder cancer is considered safe. NO, NO ... this is not a joke!

 

The approval of a trial was announced in recent days to the 75th Scientific Sessions of the American Diabetes Association (ADA). It was stated that the FDA was going to test the vaccine on 150 people recognized at an advanced stage of diabetes type 1. The Phase II clinical trial testing the ability of Bacillus Calmette-Guérin (BCG) to reverse type 1 diabetes has also received approval from the US Food and Drug Administration (FDA).

 

The research

 

The research team of Dr. Faustman was the first to document the reversal of type 1 diabetes in mice and then completed this successful phase one human clinical trial by vaccination with BCG.

 

"We learned a lot since the beginning of these studies, mice - not only on how BCG works, but also its potential therapeutic benefits, it is not impossible to use this vaccine against other diseases autoimmune "says Faustman. "We are very grateful to all donors, large and small, who have made such studies should be possible."

 

The body of a person with type 1 diabetes not insulin product due to the fact that the immune system destroys the cells that create insulin. produced T cells create problems in the pancreatic islets, in which insulin is produced. The vaccine (BCG) acts by removing T cells

 

Patients with diabetes who is injected vaccine have increased levels of a substance known as tumor necrosis factor. The increased level of TNF in the system destroys T cells that inhibit the production of insulin.

 

Attempts

 

In a previous trial, patients who received an injection of the vaccine against tuberculosis twice within a period of four weeks showed disappearance of these dangerous T cells, and some people have even started to secrete insulin their own pancreas.

Dr. Denise Faustman, director of the General Hospital in Boston, Massachusetts, Department of Immunobiology, is excited by the results of the BCG vaccine.

 

"In preliminary, we demonstrated a statistically significant response to the vaccine BCG, but our goal is to create a lasting therapeutic response. We will work again with people who have had type 1 diabetes for many years. This is not a prevention trial; instead, we try to create a diet that will treat even advanced disease, "explained Dr. Faustman.

There is a new attempt to come that will use the same format as the previous one, on those aged 18 and 60. The vaccine will be injected twice in a period of 4 weeks, then once a year for 4 years.

 

new studies

 

In new studies to be conducted double-blind and leads to MGH, 150 type 1 diabetic adults will be randomized to receive two injections four weeks apart either BCG or a placebo, and one injection per year for four coming years.

 

Patients will be closely monitored during the trial period. The primary outcome measure will be compared to the results of the blood test of HbA1c, single marker to detect possible complications of diabetes.

 

Those same clinical trials of BCG have taken a broader orientation to other autoimmune diseases such as multiple sclerosis, bladder cancer ...

 

The Diabetes Care journal published the results of a previous study that analyzed the effects of Bacillus Calmette-Guérin (BCG) on children with diabetes at the age between 5 and 18. The results showed that the vaccine BCG relaunched cellular function or increased the remission rate among these children.

 

Patrick Rossi

SiteLock